"N'attendons pas pour réagir"

Par 16:30

Depuis le lundi 9 novembre on peut voir dans les transports en commun une campagne lancée par le gouvernement ayant pour but de prévenir et sensibiliser au harcèlement envers les femmes. Cette campagne porte le nom de Stop , ça suffit. Et rien que ça, ça veut tout dire. (le site de la campagne)
Pour voir les affiches: * * * * * *

En tant qu'humaine je suis ravie que le gouvernement mette du sien pour faire bouger les choses face au harcèlement, peut importe sa nature et peu importe sa cible. En tant que femme et féministe je suis encore plus ravie que cette campagne prenne pour cible le harcèlement sexuel envers les femmes. Même si je dois vous avouer que je suis triste qu'ils n'ai pas fait une campagne à spectre plus large visant les femmes, les hommes (oui des hommes se font agresser, violer), les homosexuels, les étrangers, bref tout le monde, parce qu'au fond on est tous des victimes potentielles de ce harcèlement.
Mais là n'est pas la raison de mon mécontentement.
Cette campagne donc, comme toutes les campagnes qu'elles soient publicitaires, de prévention ou autre, a un leitmotiv. "Face au harcèlement, n'attendons pas pour réagir".


N'attendons pas. C'est drôle, mais en lisant ces mots j'ai l'impression que le harcèlement est quelque de tout nouveau tout neuf que l'on essaie d'éradiquer avant que le phénomène ne prenne trop d'ampleur. Laissez moi rire. Vous venez de vous réveiller ou quoi le gouvernement ? Le harcèlement est là depuis des années et des années et ça fait depuis peu que les victimes osent enfin en parler. Donc vous avez préférer attendre que les langues se délient, que l'on entende des choses immondes pour réagir et vous venez nous dire que nous ne devons pas attendre. C'est une belle initiative cette campagne mais 'n'attendons pas pour réagir' est, je trouve, mal choisit. Pour la simple et bonne raison que l'on a déjà attendu et que ce sont les agresseurs qui ont agit à notre place pendant qu'on était là à se dire que ça n'arrivait qu'aux autres, qu'en s’asseyant à coté d'une petite mamie dans le train rien ne nous arrivera et que 'de toute façon je suis ceinture marron de karaté'.
(et sinon, "Nous pouvons encore réagir" ou "N'attendons plus pour réagir" n'aurait pas été mieux?)
Parce que le harcèlement est présent, sous toutes ses formes mais on ferme les yeux dessus parce que c'est quelque chose d'inconnu et presque tabou. Heureusement, mieux vaut tard que jamais.

Une chose aussi que je trouve drôle: cette campagne voit le jour peu après que des témoignages d'agressions et de viols aient fait le tour du net. Notamment celui-ci, où une jeune femme témoigne de son ignorance (non voulue) face à l'agression d'une femme dans un train. Et quelques semaines après, pouf, le gouvernement nous sort une jolie campagne anti harcèlement des femmes qui est affichée dans les transports en commun. Coïncidence ? "transports en commun", c'est vite dit parce que la RATP et la SNCF ne représentent pas la totalité des transports en commun de France. Donc clairement mise à part en habitant la région parisienne ou en prenant souvent le train (ce qui n'est pas mon cas), vous ne croiserez pas ces infographies dans la rue.

Néanmoins je soutiens à 100% cette campagne. Je soutiens le geste et le fait qu'elle permet aux femmes de déculpabiliser par rapport à leur tenue "Vous n'êtes pas coupable: aucune tenue, aucune attitude ne justifie le harcèlement", et d'enfin briser ce silence. Et si ça peut éviter que les témoins se regardent dans le blanc des yeux en se disant que quelqu'un d'autre agira c'est top (je pense que ça n'aurait pas été de trop de rappeler qu'il y a des sanctions pas super cool pour non asistance à personne en danger).
J'espère très fort que cette campagne n'est que l'ainée d'une grande lignée de campagne anti harcèlement, et que l'on pourra voir (de partout ce coup ci) d'autre campagnes concernant d'autres victimes potentielles (c'est à dire tout le monde)

(il y a aussi une vidéo si jamais t'es intéressé-e)



Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

4 commentaires

  1. C'est vrai, je n'avais pas vu ça comme ça. Je l'avais surtout vu comme "usagers, bougez-vous l'cul pour aider les autres bandes de nazes" mais ta façon de voir colle aussi x) C'est vrai qu'au fond c'est un peu ridicule... j'ai compris ce que tu allais dire quand tu as sorti de son contexte "n'attendons pas pour agir". Qu'est-ce qu'ils font, eux, depuis des mois ? Mwahahaha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca reste le cas, leur phrase est juste mal choisie vu qu'elle "adoucit la réalité" (la réalité c'est que depuis la nuit des temps des gens subissent ce genre de traitement). Enfin, il n'est pas trop tôt pour enfin faire quelque chose ^^
      ils gèrent leurs paradis fiscaux ? (ok c'est de mauvais goût comme blague et c'est peut être faux en plus. Pardon ^^)

      Supprimer
  2. Même si tu n'as pas tord et qu'effectivement, "n'attendons PLUS" aurait peut-être été plus juste, je salue cette campagne, qui reste quand même une avancée. De toute façon, je saluerais toujours les interventions étatiques qui condamnent des actes tels le harcèlement. En soi, ça ne fait pas spécialement avancer les choses, mais ça peut permettre de sensibiliser, et c'est bien le principal ! :)
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui oui il faut la saluer ! C'est avec de petites choses comme ça qu'on peut renverser une situation, il faut un début à tout (aussi petit soit il ;))
      Bisous :)

      Supprimer