La beauté: une question de points de vue ?

Par 18:00

Depuis toute petite je ne me suis jamais trouvée ni belle ni jolie ni quoi que ce soit. Comme une impression d'être le vilain petit canard sur la photo de classe. Il faut dire que je n'ai pas non plus le faciès d'un top. Maintenant que j'ai grandi et que j'ai vu du monde -beaucoup de monde- avec des visages tous plus différents les uns que les autres ma notion de beauté a évolué.

La beauté est subjective. Cette phrase, tout le monde l'a entendue. Mais au final est-elle si vraie que ça ? Parce que oui, on a tous nos gouts et nos préférences et si j'avance qu'un tel est beau peut être qu'il y en aura certain(e)s d'entre vous qui ne partageront pas mon avis. Et vous avez le droit. Malgré ceci, j'ai l'impression qu'il y a des personnes, des visages, que l'on trouve tous ou presque tous beaux. Il y a donc une question que je me pose: n'y aurait-il pas un aspect universel de la beauté malgré sa subjectivité ? Du moins, n'y a t-il pas un pseudo terrain d'entente ? Vous m'avez vue venir avec mes gros sabots (expression de vieux) : je pense que oui. Je pense qu'il existe des critères, des traits de visage sur lesquels on s'accorde tous. Les traits fins, les yeux rieurs et pétillants, une bouche ni trop présente ni trop absente mais tout de même pulpeuse. Et encore, ces critères correspondent à notre époque et au style européen. Notre époque. Parce qu'il y a eu une évolution des critères de beauté (ce qui détruit et confirme en même temps la théorie des 'critères communs') et ces critères sont différents selon les pays. Subjective et pourtant universelle vous dis-je. (et sous dictat de la société)

sans visage source
D'ailleurs, les chanteurs, acteurs, présentateurs et autres personnes à succès exposées à la vue de tous, ils sont pas moches on est d'accord ? Même si certains ne sont pas des victoria angels leur vue n'en est pas pour autant dérangeante. Et si. Et si ces personnes avaient été laides ? Avec le même talent, mais laides. Est ce qu'elle aurait autant été mises en avant que ce qu'elles le sont ? Alors oui, il va bien y avoir quelqu'un pour me parler de Susan Boyle, qui n'est pas un canon de beauté. Mais laissez moi vous rappeler qu'elle avait fait le buzz parce qu'elle était moche mais qu'elle chantait bien. Comme si c'était une révolution de savoir que même en étant pas particulière beau ou belle ou tu pouvais être doué-e pour quelque chose.
Faut-il être beau pour réussir ? Il y a une part de vrai, parce que le physique c'est -malheureusement- la première chose que l'on voit chez une personne quand on la rencontre irl, et à force de juger sur ce critère il finit par prendre de l'importance. Et puis il y a les contre-exemples comme notre chère Susan ou Papa Sartre qui je le rappelle était atteint d'un fort strabisme, pourtant ça ne l'a pas empêché d'être un écrivain reconnu. Et puis ça me rappelle cette histoire avec la marque de vêtements Abercrombie, où de jeunes mâles au torse musclé et bronzé étaient exposés tels des animaux devant les boutiques et où les vendeurs devaient sûrement être recrutés après avoir au préalable passé un casting. Dans ce cas, la beauté fait vendre. Heureusement, la beauté ne fait pas (encore) tout et les compétences ont toujours plus d'importance que cette dernière.

Pour en revenir à mon complexe de petite fille, je pense que je ne suis pas la seule à avoir vécu ça et je me dis qu'il y a bien une époque dans un certain pays pendant laquelle on m'aurait trouvée immensément belle et somptueuse.
Nous sommes tous beaux à notre manière. Même toi ♥

Tu as quelques minutes devant toi ? Voici la playlist de 100 years of beauty, des vidéos d'une minute environs qui retracent l'évolution de la beauté dans un pays. (c'est très intéressant, même si les vidéos sont plus axées sur la mode, elles illustrent l'aspect évolutif de la chose)

Poutous partout,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

4 commentaires

  1. La beauté n'est ni objective ni subjective : elle est les deux. Subjective c'est ma soeur et moi qui ne sommes jamais d'accord sur les garçons, ceux que j'aime bien elle les déteste (pauvre Robbie Kay) et ceux qu'elle aime ne me plaise pas (comme Neymar). On est d'accord que sur un seul garçon : un des One Direction (je n'aime pas ce groupe, je précise xD). Et sur les filles c'est pareil, on est très rarement d'accord. Par exemple j'adore Charlize Teron que je trouve vraiment vraiment belle, pas "jolie", mais bien "belle". Ma soeur ne l'aime pas plus que ça... du coup y'a 7 milliards de personnes sur cette Terre et on est d'accord que sur une seule... c'est pas gagné ! Mais elle est aussi objective. Objective par la symétrie du visage et le nombre d'or. Il a été prouvé que plus une personne a de rapport au nombre d'or sur son visage (1/1.6), plus on a trouve jolie. Mais ensuite interviennent toutes les choses qu'on a vécues, notre caractère, ce que l'on projette sur les autres, aussi. Par exemple pour en revenir à Robbie Kay : il n'est pas spécialement "beau" mais il a "quelque chose". Quelque chose qui me plait bien. Ma soeur ne voit rien du tout.

    Etre beau pour réussir... c'est comme être grand : la réponse est oui. On a tendance à penser que les beaux sont plus sympa... et a donner plus vite une augmentation aux grands.

    Et sur la beauté dans un autre pays : oui ! J'avais lu un article sur une journaliste qui avait envoyé une photo d'elle non retouchée à des agences de mannequinat ou quelque chose comme ça dans plusieurs autres pays avec une seule consigne : la rendre belle. Les résultats ont des différences frappantes. Donc la beauté est objective par rapport à la symétrie et au nombre d'or mais elle est rendue subjective par la culture (femmes girafes, nos ancêtres qui se coupaient des côtes pour avoir une taille fine) et elle évolue (avant il fallait avoir le teint blanc en Occident _ c'est toujours le cas en Chine par exemple _ et maintenant il faut être bronzé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nombre d'or! J'y ai même pas pensé, moi qui suis en fac de maths. Blasphème x) Il y a je pense aussi l'image de nos parents mais ça ce n'est qu'une hypothèse personnelle. Puis à force de voir les mêmes types de visages je pense qu'on s'y habitue et que petit à petit ça chamboule notre définition personnelle de la beauté (il y a des gens que je trouve beaux maintenant alors qu'avant non, parce que je me suis habitée à leurs traits à force de les cotoyer).

      Ne dis pas ça, avec mon mètre cinquante quatre je ne vais jamais avoir d'augmentation ce qui veut dire pas de maison avec grand jardin :(

      Je l'ai vu aussi ! Pour certains pays la différence est flagrante effectivement ^^ Du coup je me pose une autre question: est ce qu'un jour l'image de la beauté sera la même partout dans le monde ? (avec les asiatiques qui se font déplisser les yeux par exemple)

      Supprimer
  2. ... Et il y a autre chose aussi je crois : l'habitude. Je ne sais pas au bout de combien de temps - et j'aimerais savoir s'il y a une durée "universelle" - mais au bout d'un certain temps on ne sait plus dire si une personne qu'on connaît bien est belle ou non. Et quand on se rappelle notre première impression face à cette personne, on croirait qu'elle a beaucoup changé. En fait, c'est notre perception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi ? J'avais commencé à en parler et je n'arrivais pas à trouver les mots pour expliquer ce que je voulais dire ^^ C'est comme si en s'habituant à un visage sa beauté s'estompait, devenait fade. Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir cette impression :)
      Ton commentaire est très pertinent ;)

      Supprimer