Carnet des bonheurs #16

Par 22:59


Shame on me ! Après 3 mois de silence, je dépoussière (enfin) la catégorie des carnets. Pour être franche, il n'y avait aucun intérêt à ce que je continue les carnets pendant l'été étant donné que j'ai travaillé du 17 juin au 30 aout, et mis à part dire qu'un tel m'a mal parlé ou que M. Truc a essayé de me draguer lourdement en se grattant les couilles (verdict) il n'y aurait rien eu d'intéressant. Surtout que quand je ne travaillais pas, je dormais. Voilà. Paye tes vacances. Ajoutons à ça le fait que j'aurais dû publier cet article il y a de ça une semaine mais... flemmardise oblige, il n'arrive que maintenant. Donc au lieu d'avoir deux semaines de carnets, il y en a ici trois. (puis j'ai aussi eu une remise en question du style: et si ma vie ne les intéressait pas ? (ce qui est sûrement le cas))


Lundi 31 aout
C'était le grand jour aujourd'hui: après près de deux mois d'attente on a enfin les clefs de notre appartement. Donc après deux heures d'attente pour avoir mon abonnement de tram, vingt minutes de course pieds nus et en robe dans Grenoble et m'être perdue plusieurs fois me voilà qui arrive enfin à notre cher appartement, essoufflée, rouge (et les pieds bien dégueulasses, il faut l'avouer) pour rejoindre mon amoureux qui me tend un énorme trousseau de clefs. Et quand je dis énorme je n'exagère même pas.
C'est un soulagement énorme pour nous, l'aboutissement de deux mois de boulot et des milliards de papiers envoyés à gauche et à droite.

Mardi 1 septembre
C'est officiel, je suis enfin étudiante en première année de licence de maths. Avec une photo bien moche sur ma carte étudiante en prime. Mais la paperasse est finie, c'est déjà ça. On a "dormi" pour la première fois dans notre nouveau chez nous ce matin -c'était plutôt une sieste par terre sur une couette en attendant que le monsieur du gaz arrive- et c'était bizarre de se réveiller dans un endroit inconnu, et vide de meuble.

Jeudi 3 septembre
Quelle surprise, quand, ce soir, j'ai reçu un message d'une blogueuse sur facebook (dont je ne dirai pas le nom pour garder la surprise) (qui étais aussi dans le même lycée que moi) pour me proposer de faire une "collaboration" ensemble. Ça fait très adulte tout ça. Première réaction: sauter de joie, elle à penser à moi, moi. Quelqu'un pense à moi quoi (même quand j'écris ça je suis encore super excitée). De quoi me mettre en joie et me faire oublier ma journée un peu nulle. Donc j'ai extrêmement hâte de pouvoir mettre ça sur pied et de le partager.
Merci encore si tu passes par là !

Vendredi 4 septembre
Deuxième grand jour de la semaine: après avoir eu nos clés lundi, on a déménager tout notre bazar dans l'appart. En sois c'était pas tellement intéressant: des cartons; un four, une machine à laver, un frigo à monter sur quatre étages (joie); du bordel de partout, bref un déménagement quoi. Mais ça nous rapproche de plus en plus de notre vie d'adulte, notre vie à deux et surtout notre vie seuls. (et pour tout avouer ça fait un peu peur)

Samedi 5 septembre
Ce matin Minou m'a offert une rose. Une grosse rose, rouge foncée et magnifique. Pardonnez, c'est cliché mais j'aime tellement ça.
On est aussi allés à l'anniversaire d'une amie, après trois mois sans être sortie ça fait du bien de revoir du monde et surtout les copines d'amour (avec qui j'ai passé la soirée à rigoler).

Dimanche 6 septembre
Voilà, on est installés. On est chez nous. Pas chez papa et maman, non non, chez Minou et moi, pour de vrai. Avec en prime un stock de pâtes qui va bien nous durer deux mois. C'est super bizarre. J'ai l'impression qu'on est à l’hôtel et qu'on va rentrer demain matin. Mais ça reste un jour particulier, plein de sens, parce qu'il marque (enfin!) le début d'une nouvelle vie, un nouveau départ et une nouvelle chance de recommencer les choses correctement. Espérons que je ne loupe pas cette chance, espérons que tout se passe bien et que notre vie en amoureux va continuer longtemps.

Lundi 7 septembre
J'ai réussi à trainer le Minou dehors et l'emmener faire faire un tour pas très loin de chez nous. On est allé dans un petit parc et on a exploré les alentours. Enfin on a surtout regardé les cartes des restaurants. Estomacs sur pattes. Sinon le parc est sympa et c'était super calme donc je pense que y retournera.

Mardi 8 septembre
ON A ACHETÉ DES NOUILLES! Il fallait nous voir en sortant de l’épicerie asiatique tout contents, avec nos paquets de nouilles sous les bras. En rentrant on s'est empressés de les faire et de les manger devant un film. Verdict: pour 50cents le paquet ça vaut vraiment le coup vu qu'elles étaient bonnes. (les nouilles c'est la vie)

Jeudi 10 septembre
Hallelujah ! On a enfin internet. Après quatre jours à être connectée clandestinement à un réseau non sécurisé, avec évidemment une connexion de merde on a la fibre. Chose qui n'existe pas dans notre village de campagne. Autant dire que depuis dimanche il fallait se battre pour accéder à une page internet et partir en guerre pour rédiger et publier un article. Maintenant le problème est résolu, et j'ai surement perdu mon geek de copain au passage.
  
Samedi 12 septembre
Cet après midi j'ai profité du fait d'être de retour à la campagne chez ma mère pour aller voir ma grand mère maternelle. Elle compte beaucoup pour moi et je l'aime énormément alors quand je la vois ça me fait plaisir. Elle était inquiète que je m'en aille du cocon familial, et moi ça me fait de la peine de ne plus pouvoir la voir aussi souvent que je l'aimerais.
On est aussi, avec Minou, allé à la foire (près de chez nous il y a une foire tout les ans avec des attractions, des exposants et des animaux). On a vu des bébés cochons tout mignons, des poules par milliers, des lapins nains (j'en veux un) et le meilleur: des chèvres. Des chèvres naines. Je meurs, trop de mignonnerie. Et comme on est des enfants, on a fait le grand toboggan avec les tapis (ça) et c'était grave coolos.

Dimanche 13 septembre
J'en ai fini avec le travail pour de bon: j'ai signé mes papiers de fin de contrat et récupérer ma paie. J'espère très fort que je n'aurais plus jamais à recroiser la route de mon ex patron. Ca n'a pas été une super expérience de travail et je n'ai pas non plus été super bien traitée là bas (du genre propos machistes à gogo, tâches de merde, j'étais considérée comme la bonniche), sans compté sur l’amabilité des clients. Donc voilà, je suis soulagée de ne plus avoir de compte à rendre là bas. (et j'ai eu un gros chèque, en même temps avec 30h d'heures sup en un mois, il y a de quoi)

Mercredi 16 septembre
Après midi entre filles aujourd'hui. Comprendre par là que j'ai revu toutes (et j'insiste sur le toutes) mes amies aujourd’hui. Et j'ai aussi découvert que l'une d'elle habite à cinq minutes à pied de chez moi (prépare toi à me voir souvent); d'autant plus que c'est une des personnes que je connais depuis le plus longtemps avec qui j'ai encore une vraie relation d'amitié: même après 8 ans on rigole toujours autant ensemble.
En fin de soirée on est allés dans un magasin de jeux fantasy avec le Minou pour se renseigner sur le jeu de rôle papier. Un gentil monsieur nous a tout expliqué et ce magasin est fort sympathique (et les vendeurs aussi, et ça, ça vaut de l'or). Ce qui veut dire qu'on va peut être essayer le jeu de rôle, et ça va être comique (mais c'est tellement épique(évidemment je serai une princesse))

Jeudi 17 septembre
En rentrant de la fac j'ai eu la surprise de trouver Minou qui m'attendais avec un saladier de pâte à crêpe et le sourire aux lèvres (à cause des crêpes le sourire hein). Sans suspens donc: on a fait des crêpes pour la première fois dans notre nouvel appart, chose qui mérite d'être notée tellement qu'on en fait souvent. C'est un peu une 'inauguration crêpière' quoi.
Mon beau père est aussi passé nous voir, il est pas resté longtemps et c'est dommage mais je l'ai vu, c'est déjà ça. Surtout que la dernière fois ne c'était pas super bien passée. Et autant dire que depuis le divorce eh bien ce n'est plus pareil entre nous, donc le revoir me fait du bien parce qu'au final, c'est presque mon père.

Samedi 19 septembre
Est ce que j'ai déjà parlé de ma passion pour la bouffe sur le blog ? Et en particulier pour tout ce qui est sucré ? On va remédier à ça tout de suite. Je suis une grosse gourmande, très grosse. Et comment vous dire que la glace vanille - praline - cookies que j'ai mangé tout à l'heure à suffit à elle seule à me mettre en joie. Tu sais la glace italienne, pleine de crème et de sucre, celle qui constitue un repas à elle seule.
Sinon, on est allé faire un tour dans le centre de Grenoble histoire de s'aérer un peu et de ne pas rester enfermés tout le samedi (et d'aller à la pharmacie. Devine qui a un orgelet) et c'est clair que sortir de temps en temps ça fait énormément de bien.

Dimanche 20 septembre
Retour au bercail ce matin. Pour une fois j'ai profité du temps que j'avais avec ma mère. On a discuté un peu et on a partagé un repas (chose rare), et c'était agréable d'être que toutes les deux, mère et fille. Je me demande si finalement, ça n'a pas eu du bon de partir pour mieux la retrouver quand je rentre. En tout cas j'ai retrouvé un peu d'espoir parce que je ne croyais pas que nos rapports pourraient s'arranger, et j'espère que ça va être pareil à chaque fois que je rentre la voir.

L'article est beaucoup trop long, j'espère n'avoir perdu personne en cours de route.
Portez vous bien en attendant, Poutous partout.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

0 commentaires