Faire la paix avec mon corps

Par 17:00 ,


La paix. Après des années à se faire la guerre, à lui faire la guerre. Enfin.
J'ai déjà parlé de mon rapport avec mon corps sans y consacrer un billet entier. Et comment dire que ce rapport est ou du moins était chaotique.
Hé oui, était parce que maintenant c'est fini.

J'ai réussi à faire la paix avec mon corps pour de vrai. Autant dire que c'était pas gagné à la base, entre les fois où je me forçais à ne pas manger, celles où je pleurais en me voyant dans un miroir, les fois où je rentrais le ventre et aussi celles où j'ai refusé d'aller à la piscine parce que c'était hors de question que je montre mon corps.

source
Un nombre incalculable de fois j'ai lu, entendu cette fameuse phrase: aime ton corps comme il est. Sauf que cette phrase je ne l'aime pas. Pas du tout. J'ai jamais compris pourquoi on devait se forcer à aimer un corps que de base on n'aime pas plus que de changer ce que l'on aime pas. Donc c'est ce que j'ai fais. Plutôt que d'être malheureuse dans ce corps qui ne me plaisait pas, j'ai fais en sorte de changer ce que je n'aimais pas ET ce que je pouvais changer. (par exemple: je détestais mon ventre à un point inimaginable donc j'ai fais du sport, mangé mieux, dis adieu au coca. Par contre pour ma mini poitrine là je ne peux rien faire sans avoir recours à la chirurgie)

Et justement, il y a eu plusieurs "étapes" pour arriver à cette paix.
- Déjà changer ce que je n'aime pas. Mon ventre en l’occurrence et j'ai fais du sport. Attention, je ne dis pas que le sport est LA solution.
- Arrêter de faire une fixette. (chez moi c'était dire adieu au miroir, j'en ai parlé ici)
- Faire le point sur ce que j'aime dans mon physique. Là j'ai pu me rendre compte qu'il y avait des trucs cool dans mon body. Donc pour en citer quelques uns: mes cheveux, mes clavicules, mes jambes, la couleur de mes yeux et d'autres.
- Apprendre à connaitre ce corps. Cet inconnu familier. Porter un regard nouveau sur celui ci, le toucher d'une manière différente.
- Accepter d'avoir des défauts.

Il m'en a fallu du temps pour en arriver là. Même moi je n'aurais jamais pensé en être capable. En gros je m'étonne moi même. Maintenant je trouve mon corps joli et le plus important: je l'aime. (genre je me trouve sexy et tout et tout)
Le principal c'est d'être bien dans son corps, d'aimer l'image que le miroir nous renvoie, peu importe le reste.

Pardon petit corps de t'avoir détesté, frappé, caché. Je t'aime, promis. Tu es parfait à mes yeux.
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Vraiment magnifique ce billet Maud ! Je sais que c'est facile à dire pour une personne extérieur mas tu n'avais rien à reprocher à ton corps... Sans vantardise ou prétention, je n'ai jamais complexé sur mon corps, sans pour autant me trouver parfaite hein ! Je pense que comme tu le décris j'ai accepté le mien comme il était et je n'en ai pas fait une fixette! Mais j'ai beaucoup d'amis qui comme toi déteste le leur, et comme tu le dis si bien pour l'acceptation de soi il faut passer par quelques étapes: le sport ou une nouvelle façon de s'habiller qui correspond mieux à sa morphologie par exemple ! .. Enfin bref, je suis fière que tu te sois accepté parce que tu es magnifique ;)
    xx, Clémence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ça me fait très plaisir !
      Oui, on me l'a beaucoup dit (ça fait prétentieux de dire 'beaucoup' mais toutes les personnes à qui j'ai dis que je n'aimais pas mon corps m'ont dis que je n'avais pas à me plaindre) mais malgré tout j'étais mal.
      Tu as de la chance en quelque sorte de t'être acceptée comme tu es, parce que c'est vraiment fatiguant quand on fait une fixette...
      Ah j'ai oublié un truc aussi: il faut du temps. (beaucoup de temps à vrai dire)
      Merci ça me touche beaucoup :)
      Bisous !

      Supprimer