Tout a commencé il y a un an

Par 17:44

On commence à rentrer dans une période difficile pour moi. Il y a un an mes parents se séparaient après 15 ans de vie commune. La blessure n'est pas refermée, loin de là. J'ai voulu jouer à la fille forte, j'ai rien dis à personne, j'ai fais comme si tout allait bien et j'ai souris. Ça n'allait pas. Je pense que j'ai voulu passer trop vite outre et que maintenant tout me revient dans la face. Le 25 mai 2014 mon oncle rentrait à l'hôpital. Huit jours plus tard il succomba. L'unique personne avec qui je voulais en parler m'a seulement dit "toutes mes condoléances". Rien de plus. J'ai toujours mal. Je regrette de ne pas avoir plus profiter du temps où il était encore là.
Le fait que tout ça ce soit passé il y a un an fait remonter tout le mal à la surface mais me fait aussi beaucoup réfléchir. Et il y a une question qui revient sans cesse: un an après, où en suis-je ? Et c'est pour cette raison que j'écris ceci.

Eh bien un an après pas grand chose à changé. Pendant un an presque j'ai vécu avec un moral tellement bas que si il y avait une échelle pour le mesurer ce serait une valeur négative, j'ai passé mon temps à pleurer, j'ai été sur les nerfs, j'ai été exécrable avec absolument tout le monde y compris les gens que j'aime. Bref, pendant un an j'ai laissé la vie se faire autour de moi en refusant d'en faire partie. J'ai regardé les gens autour de moi comme si moi même je n'existais pas.
Il s'est passé plein de petits trucs comme le bac, l'entrée à la fac, le nouvel appart mais c'est pas ça qui est important. L'important c'est ma vie, mon état mental. Sur ce plan là les changements sont minimes. Ça commence à aller mieux, je m'en remets doucement mais ce n'est pas encore ça. Je relève petit à petit la tête mais je suis toujours fragile et dans cet état instable. Depuis seulement peu j'ai envie de m'en sortir; grace au blog (qui est mon unique source de fierté au passage) et à Minou. Même si il y a eu des périodes abominables avec Minou on a su résister et avancer ensemble. Maintenant tout va tellement mieux: notre couple n'a jamais été aussi parfait. 
(source)
Maintenant c'est à moi de me remettre doucement des épreuves que j'ai vécu. Et même si certains penseront qu'un an pour commencer à aller mieux c'est beaucoup, ce n'est pas mon cas. De plus en plus je me dis que ça va finir par aller mieux. Il faut que j'apprenne à faire le deuil de mon passé, aussi difficile et long que ce soit.
La fille forte que j'ai essayé d'être quand j'étais au plus bas n'existait pas. Aujourd'hui elle existe, et c'est celle qui vous écrit cet article. Celle qui va s'en sortir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Je voulais vraiment laisser un commentaire ici en fait!
    Prends le temps.
    La souffrance c'est réel, et un an ça peut être long et très court à la fois.
    On est humain! Prends soin de toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va mieux depuis, je pense que le fait que ce soit un 'anniversaire' en quelque sorte m'a bouleversée.
      Oui !
      Prends soin de toi aussi :)

      Supprimer