Celle d'avant

Par 21:42


Ça fait un moment que je veux écrire sur le sujet. J'en ai envie et pas envie à la fois. J'ai envie de me soulager de tout ce que j'ai dans ma tête et en même temps, je n'ai pas envie d'y repenser.
Celle d'avant ne fait pas référence à moi mais à celle qui avait le rôle de copine pour Minou avant moi. Son ex quoi. Si je n'en ai pas parlé avant c'est parce que je ne voulais pas repenser à elle mais aujourd'hui on en a parlé avec Minou. Ce n'était pas la première fois qu'on revenait sur cette partie de son passé (désolée les exs c'est pas tabou). Elle continuait à m’obséder. Et ça fait un an et demi que c'est comme ça. Oui.

Cette fille, je la connais de vu et de nom. J'ai eu l'occasion d'échanger quelques mots avec elle car en seconde une de mes amies s'entendait bien avec elle. J'ai entendu parler d'elle aussi (par cette amie et par d'autres). On m'a beaucoup dit qu'elle était pas bien dans sa tête mais on m'a aussi dit qu'elle écrivait très bien et qu'elle était super intelligente. Je dois vous avouer que quand elle a commencé à teindre ses cheveux de toutes les couleurs je l'ai rangée dans la case des gens bizarres. Pour vous rassurer, je me déteste d'avoir pu la juger comme ça et j'ai jeté les foutues cases à la poubelle (promis je les ai vidées avant). Avec le recule je sais pourquoi j'ai pensé ça. Pourquoi ? Parce qu'elle ne s'habillait et se coiffait pas comme tout le monde, parce qu'elle refusait de se fondre dans la masse. La moi d'avant était très conne et très peu ouverte d'esprit et si je pouvais je lui foutrais une bonne claque. Une fois elle a teint ses cheveux en bleu foncé et c'était beau. Je me rappelle des peu de fois où j'ai entendu sa voie, elle était douce et adorable.

Pour vous raconter l'histoire, mon amoureux m'a fait des meringues pour mon anniversaire (parce que je l'avais supplié) et il était encore avec elle à ce moment là. A partir de ce moment là on a commencé à discuter tout les deux sur Facebook. A la base c'était pour le remercier. Puis on s'est bien entendus et on a continué de parler. Je n'osais pas faire d'avances parce que je savais qu'il était en couple (ça faisait un mois et demi que j'avais flashé sur lui) et c'est lui qui a fait le premier pas. Quand il a commencé a ponctuer ses message de coeurs j'ai flippé, j'ai pensé à elle, je me suis posé beaucoup de questions et je me suis sentie salope. Quand on s'est vus je lui ai demandé histoire de mettre les choses au clair; il m'a dit qu'il l'avait quitté deux jours après qu'on ai commencé à parler. Après lui avoir posé la questions une bonne vingtaine de fois, il voulait la quitter avant, ce n'est pas de ma faute.


Une fois, dans les favoris internet du Minou j'ai vu un lien avec un drôle de nom. Quand je lui ai demandé ce que c'était il s'est vite placé devant son ordi et n'a rien voulu dire. Pas de chance, j'ai retenu le nom, et je suis allé voir. C'était son blog. A elle.
Je me suis fais beaucoup de mal à y aller, ce soir c'était la dernière fois parce que ce n'est pas comme ça que je vais pouvoir avancer.
Dedans elle disait qu'elle était mal sans lui, elle racontait sa vie, elle parlait de lui. En lisant ça j'ai pleuré. Pleuré d'avoir rendu cette gentille fille triste, de lui avoir donné l'impression que je lui avais volé son copain et de savoir qu'avant moi, il était à une autre. 

Depuis, je pense beaucoup à elle. Un jour sur blog elle parlait de la dernière fois où ils avaient fait l'amour. Combien de fois j'ai pensé à elle quand il faisait l'amour avec moi ? J'en ai pleuré même. Oui, pendant. 
J'ai voulu lui envoyé un message aussi, pour tout lui raconter, lui dire que moi aussi j'étais mal par rapport à ça. En la lisant, je me suis même reconnue à travers elle. Mais j'ai jamais osé. Trop déplacé, peur de m'en prendre plein la gueule. Bref j'ai pas de couilles.

Je ne sais pas si tu liras ça. J'espère vraiment. Sache que je n'ai jamais voulu te faire du mal et le geek non plus. Tout à l'heure il m'a dit qu'il était triste d'avoir perdue une amie, une des seules qu'il avait. Je ne t'ai pas remplacée, tu es toi, tu as été une amie pour lui, j'en suis une autre: je n'ai pas pris cette place qui t'appartenait. Aucune de nous deux est mieux que l'autre, on est différentes. Et je voulais aussi te dire d'arrêter de te dénigrer, ton écriture est magnifique (et tu vas finir ton roman ne t'inquiètes pas). Sache que depuis tout ce temps je pense à toi. Plusieurs fois j'ai voulu laisser des commentaire anonymement sur ton blog pour t'apporter le peu d'aide que j'aurais pu. Tu risques de trouver ce billet déplacé mais c'est sûrement le seul moyen que j'ai de te dire tout ça sans me faire frapper. Ça m'a beaucoup fait souffrir de savoir que tu allais mal à cause de moi. Cet article m'a permit de libérer quelque chose que je garde depuis longtemps. Bravo pour tout le chemin que tu as parcouru, je te souhaite sincèrement d'être heureuse.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

4 commentaires

  1. Je suis désolée. Mais tellement désolée que tu ais souffert à cause de moi, que tu te sentes mal par rapport à ça, que ça t'ais fait souffrir. Je sais pas si c'est utile de dire ça maintenant mais sache qu'il y a longtemps que je t'ai pardonné(au fond tu ne m'as jamais rien fait mais c'était pas non plus facile de te voir avec lui ^^'). Enfin que je vous ai pardonné à tous les deux, d'ailleurs.

    Ha et un truc qui n'a rien à voir du tout, mais en lisant ton blog (d'ailleurs je m'excuse si ça te gêne, j'aime beaucoup ce que tu écris mais si tu ne veux plus que je passe par ici je comprendrais tout à fait) je me suis aussi parfois reconnue à travers tes mots et j'ai souvent voulu te commenter de manière anonyme pour essayer de t'apporter un peu de soutien. Mais ça me semblait aussi très...déplacé.

    Enfin bref. Je te souhaite vraiment d'arriver un jour à être pleinement heureuse. Et aussi bizarre que ça puisse être (mais on est plus à ça près au vu de l'étrangeté de la situation) je suis heureuse que tu sois "celle d'après" ^^

    Et puis. Je sais pas si c'est une bonne idée de dire ça, mais je suis aussi triste d'avoir perdu un de mes rares amis dans cette histoire. Mais ça...C'est encore autre chose. Enfin bref. Soyez heureux =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tellement contente que tu ais vu cet article !
      Tu n'as pas à être désolée, je crois qu'on s'est plus ou moins fait toutes les deux du mal l'une à l'autre.
      Je me doute bien que ce n'était pas facile et disons qu'on a pas été cool de se montrer ensemble aussi rapidement. Contente que tu nous ai pardonnés tout de même :)

      Ca ne me dérange absolument pas que tu lises mon blog, tu peux continuer si tu le souhaites puis bon... j'ai lu le tien pendant un moment, désolée d'avoir violé ton intimité. Merci pour ce que tu me dis, j'aime aussi beaucoup le tien, tes combats, ton style d'écriture et tout ce que tu racontes. J'aime beaucoup la personne que tu es quoi. Apparemment on s'est toutes les deux un peu reconnues chez l'autre. Je préfère que tu me dise ça maintenant plutôt que de me laisser un commentaire anonyme parce que là je sais que ça vient de toi et ça me fait en quelque sorte plaisir.
      J'aurais beaucoup aimé pouvoir t'aider. Si j'avais lu ton blog sans être en couple avec Jordan je l'aurai fais.

      Plusieurs fois j'ai voulu te dire tout ça, sans jamais n'avoir osé et finalement j'aurais dû le faire plus tôt, ça nous aurait moins pesé.

      Je te souhaite aussi d'être heureuse, merci. Et puis pour continuer dans les bizarreries, si jamais tu veux du soutien ou même parler ou peut importe ce que tu veux, sache que je comprends ce que tu vis, je sais ce que c'est et je serai là. C'est drôle mais le fait d'avoir lu ton blog me donne l'impression de te connaitre.

      Je suis vraiment contente d'avoir pu mettre les choses au clair, je me sens beaucoup mieux.

      N’arrête jamais de croire en toi, je te trouve formidable comme fille.

      Supprimer
    2. La seule chose qui me dérange dans le fait que tu ais lu mon blog pendant longtemps c'est le fait que ça t'ai fait du mal (parce que, concrètement, si on veut garder une intimité, internet c'est pas le lieu ^^').
      J'aimerais aussi beaucoup t'aider, mais, euh, bon, je suis pratiquement une inconnue pour toi ^^'

      Je viens de lire ton dernier article et je comprends un peu toutes ces choses que tu peux ressentir, si jamais tu as besoin/envie d'en discuter ou quoi que ce soit...je suis là ^^'

      Je suis aussi très contente que tu ais écrit cet article =)

      Idem pour toi : tu es une fille formidable. Vraiment.

      Supprimer
    3. Tu sais, c'est pas grave. Si je n'avais pas lu ton blog j'aurais trouvé un autre moyen de me faire du mal.

      Merci beaucoup !

      Si toi aussi tu veux en discuter je suis là ;)

      Merci (encore) Tiphaine.

      Supprimer