Lutter pour aller mieux

Par 12:33

source
J'ai envie de parler de moi en ce moment. Oui je le fais toujours je sais, comment dire que c'est le sujet que je connais le mieux ? (Même si des fois je comprends pas tout à moi même. Oui)
Depuis des années j'ai mal. Mentalement. Je suis malade de la tête. Et je ne sais pas pourquoi ça ne va pas. C'est comme si j'étais incapable d'être heureuse. Que je rejetais le bonheur. Et portant ! J'aimerais tellement avoir tout le temps le sourire, être une fille agréable mais ce n'est pas la cas.
Ça dure depuis la quatrième (5 ans donc). Il y a eu des périodes de mieux, sans complément aller bien non plus, puis il y a eu des périodes atroces.
Ce sont ces derniers mois qui ont été atroces. J'ai passé des soirées et des après midi à pleurer, désemparée. J'ai essayé d'en finir plusieurs fois et ca n'a pas marché, sûrement parce que inconsciemment je ne voulais pas mourir. Peut être. Après ça je me suis détestée quand j'ai été malade pendant une semaine. Je sais que la moi du futur va me détester quand on verra encore ces cicatrices sur mon corps. En fait c'est déjà le cas.
J'ai l'impression d'être un alien. Par exemple, si là je regarde autour de moi, je vois plein de gens qui discutent et partagent et moi je suis là toute seule à ma table devant ma purée de carotte. Oui toute seule parce que je suis tout le temps seule. Je pense que j'effraie les gens. Peut être qu'ils pensent que je suis bizarre. Et peut être qu'ils ont raison. Pourtant je fais des trucs pour aller vers eux, je suis gentille, je les aide, je les écoute mais rien.
Depuis que ça ne va pas j'ai perdu beaucoup d'amis. Certains que j'ai préféré sortir de ma vie parcequ'ils étaient nusibles et d'autres que j'aurais aimé garder avec moi. Je n'ai jamais osé parler de ce que je ressentais à mes amis (ni à ma famille. Il y a qu'une personne qui connait réellement mon état, merci d'être resté), au plus j'allais mal au plus je me renfermais sur moi même et au plus ça allait mal. De temps en temps quand il y avait un truc qui n'allait pas j'en ai parlé à mes copines et elles ont été adorables mais je ne leur ai jamais dis ce que moi je ressentais. C'est pas mon truc, je ne veux pas les déranger avec mes problèmes. Je ne veux pas pleurer devant eux, je ne veux pas de leur pitié. Alors je fais semblant.
Personne ne sait que j'ai envie de me suicider à peu près quatre fois, que j'ai déjà essayé, que je suis tout le temps triste et que j'ai qu'une envie c'est de partir loin de tout ça. En réalité il y a quelqu'un qui sait tout ça et qui m'a aidée comme il a pu. De l'aide c'est tout ce dont j'ai rêvé pendant ces cinq années de détresse. Mais je n'en ai jamais demandé. J'aimerais tellement être heureuse comme tout le monde, ça me pèse de ne pas l'être.
Aujourd'hui ça commence à aller mieux. Mais j'en suis encore loin. Très loin. J'ai appris à appréhender la vie autrement, à voir les choses différemment et ne plus broyer du noir toute seule dans ma chambre.
Je suis incapable de vous dire ce qui m'a aidée. Peut être la musique, à laquelle je me suis toujours rattachée et qui m'a gardée en vie un peu plus longtemps. Stupeflip qui m'a donné "envie d'bouffer la Terre entière" et les Pink Floyd, qui ont toujours été là quand ça n'allait pas. J'ai aussi plongé ma tête dans les livres. C'est comme une autre réalité où je ne suis plus celle que je suis ici. Et lui. Il a fallut que je trouve des choses auxquelles me rattraper, je les ai trouvées et je suis encore là.
Ma tête n'est pas encore sortie de l'eau, mais j'en vois la surface.
J'ai arrêté de me dire qu'un jour tout irait mieux, j'ai cherché les moyens pour que ça aille mieux. Ma recherche n'est pas terminée mais maintenant je peux affirmer que oui, ça ira mieux, je le sais et j'en suis convaincue.
C'est un long chemin que j'ai à parcourir mais je vais y arriver, je veux y arriver. Je veux me sentir bien et être heureuse. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Je ne peux que t'encourager et te soutenir dans cette recherche que tu as commencée.
    Je crois que c'est un énorme pas que tu as fait, de bouger pour que ça aille mieux.

    Tu es toujours en vie, et je t'en remercie sincèrement :-)
    Et cette volonté et cette force là ne sont pas rien.

    Surtout, surtout... Tu as le droit de demander et recevoir de l'aide.
    Ca fera bientôt 4 ans que je vois quelqu'un, j'ai eu la chance de tomber sur une belle personne, et je ne regretterai jamais ce pas là.
    L'aide qu'elle m'a apporté m'est inestimable.

    Je crois que le chemin est long et difficile, mais je crois aussi qu'il en vaut la peine.
    Et tu en vaux la peine aussi :-)

    Et je pense sincèrement tout ce que je dis là.
    Tu as tout mon soutien!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :)
      C'est fou à quelle point juste une personne peut changer toute une vie...
      Tu es adorable, j'en ai les larmes aux yeux.

      Merci encore !

      Supprimer